Un nouvel axe pour la rocade du bocage

Le conseil départemental a engagé, depuis le 20 septembre, la poursuite du contournement de Saint-Michel, qui reliera le giratoire de l’Éperon à la déviation des Epesses.

Le projet

Le Département de la Vendée poursuit sa politique de désenclavement routier. Ainsi, l’aménagement de la rocade dite du bocage se poursuit, avec la reprise des travaux, pour le tronçon reliant le village de l’Éperon, jusqu’au contournement des Épesses.

 Ce projet, déclaré d’utilité publique en mars 2005, était un engagement et nous avons tenu nos promesses », indique Yves Auvinet, le président du Département. « Le contournement permettra d’améliorer la fluidité des déplacements, notamment en période estivale », souligne Bérangère Soulard, conseillère départementale pour le canton de Pouzauges-Les Herbiers.

Un axe routier majeur

« Cet axe permet de tranquilliser le bourg de Saint-Michel, donc la sécurité et le confort des habitants », se félicite Bernard Martineau, maire de Sèvremont. D’une longueur totale de 7 km, le contournement de Saint-Michel intègre la liaison qui va de Fontenay-le-Comte au nord-est de la Vendée.

Ce contournement du bourg est très attendu puisqu’entre 2013 et 2017, le trafic a augmenté de près de 6.5 %, soit une moyenne de 5 000 véhicules par jour, dont de nombreux poids lourds.

« Le deuxième tronçon, qui a débuté récemment, a vu son projet modifié depuis les premières études, indique Alain Lebœuf, vice-président du département en charge des infrastructures routières. D’une longueur de 3,5 km, l’emprise foncière a été revue à la baisse pour limiter l’impact environnemental. Des plantations de haies bocagères sont prévues pendant l’hiver qui suivra la mise en service. » Le tronçon correspond à une route à deux voies, qui comprendra un créneau de dépassement à trois voies, de 1 080 mètres, en direction des Epesses.

Un budget de 15 millions d’euros

« Le coût total pour les 7 km de contournement de Saint-Michel représente 15 millions d’euros, entièrement pris en charge par le Département », tient à préciser Yves Auvinet. Outre quelques désagréments pendant la durée des travaux, dont une déviation prévue à la fin, une piste cyclable sera également mise en service.